De profundis

Il
21ans
Puissant et pur
Un gamin avec l'énergie du masculin qui lui déborde de l'âme
Il m'aime
Il est si sûr de lui.
Pressant, présent, tendre et affectueux
Sexy et provocant
Il me touche dès qu'il le peut. Sans raison.
C'est troublant.
Il sait que je ne veux pas. Ça n'a pas de sens. 48 – 21. C'est totalement improbable et hors de propos.
Mais il me donne la main quand on se promène.
Alors je lui propose de lui acheter une glace.
Il ricane en mâchouillant un cigarillo, torse nu.
Il gratte sa barbe.
Mais quelle drôle d'idée.
Il me dit qu'il préférerait un shooter de rhum.
Il est trop jeune pour jouer au dur comme ça.
Je ne l'ai pas vu grandir.
C'était un gentil gosse. Rêveur et futé.
Il dit qu'il m'aime depuis toujours.
C'était plus facile quand je lui faisais des crêpes.
Je ne sais pas quoi faire de l'homme qui traîne dans mon canapé.
Il m'a annoncé qu'il a envie de me faire l'amour, que je n'ai pas à m'inquiéter, qu'il est expert.
Je l'ai gentiment mis dehors.
Il a ri.
"Je reviendrai".
J'ai répondu "je te ferai des gaufres".
Il a dit "je t'aime et j'ai tout mon temps.

Quand rien ne va plus, il reste la poésie …

Ma dame nue sur fond de crépuscule est un accidentdont l’agrément dépasse aisément l’intention du génie —  toute peinture se sent honteuse devant cette musique, et la poésie n’arrive à s’en approcher tant elle est craintive.

Et pourtant toutes deux la disent merveilleuse.

Mais moi (dans mes bras ayant pris le tableau) je le presse lentement contre ma bouche, goûte le rythme précis, féroce et sage d’une impeccable nonchalance,

Savoure le prix d’un geste inimaginable … chaud, exact, impie …
( my naked lady framed in twilight is an accident )

Corps à corps

C…onnivence des sens et des désirs

O…ffrande partagée de divins plaisirs

R…affinement d’une dentelle, noire ou rouge

P…alpitation de coeurs, bassins qui bougent

S…ensualité d’un baiser, lèvres rouge carmin


A…ffriolance de peaux, jeux de mains


C…roupe cambrée rend le loup coquin

O…sant toute position et un langage cru

R…ahan viendra fesser votre joli cul

P…endant qu’il vous troussera fermement

S…oumise aux fantasmes d’un gnou indécent !

J’aime le verbe « baiser ».

Je l’aime car son sens se situe tant au plus haut de la beauté poétique qu’au plus bas de la vulgarité humaine.

Venez ma mie que je vous baise.

Je brûle de vous baiser 

Baise m’en encore

Baiser est un très joli mot.

Cru ou courtois. Indifféremment troublant. Choquant ou émouvant.

Mais Monsieur, je ne suis pas femme qui se laisse baiser …

Coquine muse 

Ces rimes quotidiennes vont devenir pour vous ma faiblesse

Obnubilé par l’idée que mon corps contre le vôtre se presse

Que de ma plume transpire l’envie de douces caresses

Une énième pensée polissonne et aussitôt ici je m’empresse

Inspiration sensuelle, transcrite je l’espère avec finesse

N…ul doute que mon désir y prend largement le pas sur la sagesse

Et mon démon vient taquiner délicieusement votre diablesse

 

Malicieusement, j y prends grand plaisir, je le confesse

Une saine addiction qui me transporte avec allégresse

Sensation troublante d’être constamment en état d’ivresse

Et c’est encore pire quand j’en viens à penser à vos fesses !


Il voudrait …

Je voudrais parcourir votre corps

De mes plus sensuels accords…

Effleurer du bout de mes doigts

Chaque note de votre doux émoi…

 

Faire vibrer à l’unisson

Cette charnelle partition…

Découvrir au fil de nos baisers

La mesure de cette mélopée…

 

Onduler sur la suave rythmique

D’un tendre ballet érotique…

Composer une pastorale symphonie

Sur votre corps parfumé qui frémit…

 

Initier un long solo de piano

Avec mes mains sur votre peau…

Faire cracher le timbre des cuivres

Quand de votre odeur je m’enivre…

 

Bien évidemment, battre la mesure

Sur chacune de vos courbures…

Que crissent les cordes des violons

Quand j’explorerai votre sillon…

 

Entonner un aria, un air d’opéra

Avec ma bouche, avec mes doigts…

Diriger le tempo à la baguette

Préliminaires à un brûlant tête à tête…

 

Soupirer et vibrer de concert

Dessus, dessous, devant, derrière…

Faire résonner les tambours

De tous les plaisirs de l’amour…

 

Revenir sur scène pour un rappel

Communion d’un désir si sensuel…

Exécuter en toute indécence

Un concerto de jouissance…

Sourire

S…ensuel et radieux, j’aimerais le voir apparaître sur mon écran

O…stensiblement séducteur que ce bel éclat émail diamant

U…n soupçon de bonheur sur un visage tout aussi charmant

R…avissement sur vos lèvres, trouble d’un désir naissant ?

I…ndicible se fait en moi le plaisir de le découvrir réellement

R…egard hypnotique sur votre bouche aux échos indécents

E…t vous savez quoi ? Hâte de le transposer en baisers brûlants !